Andalousie 2012

Jeudi 8 mars

Ce matin, nous avons quitté Cordoue pour une autre perle de l’Andalousie, la cité de Grenade qui nous a accueillis vers 11 heures sous un soleil resplendissant. Les montagnes toutes proches étaient encore largement enneigées. Le point de vue était splendide !

Sur le papier, notre programme était léger, seule l’Alhambra y était inscrite. Mais que de richesses en si peu d’espace et que de beautés ! Qui n’a pas vu cette merveille ne peut comprendre pourquoi un roi versa des larmes pour elle ! En effet, la légende dit que le dernier roi de Grenade pleura la perte de son palais après la victoire des Rois Catholiques. Accrochée à un piton rocheux, la citadelle de Grenade déploie ses trésors dans un cadre époustouflant. Les plus belles salles ont été construites par la dynastie Nasride qui, la dernière, contrôla la ville. Ici, aucune perspective, aucune enfilade majestueuse, au contraire ! Tout est surprise et découverte. Des couloirs coudés ouvrent sur des salles magnifiques et des cours ombragées se succèdent au rythme du bruissement de l’eau des bassins. La perle de cet ensemble est sans conteste la Cour des Lions, véritable chef-d’œuvre d’harmonie et de beauté.

Le groupe devant l’AlhambraLe palais du PartalMais l’Alhambra ne peut se résumer à ses monuments : des jardins extraordinaires sont dissimulés derrière les murailles de la forteresse. Pensons au célèbre palais du Partal mais surtout à la résidence d’été des Nasrides, le Generalife. Un labyrinthe de cyprès et de fontaines accueille un visiteur avide de fraicheur et d’ombre. Il nous a fallu 4 heures pour commencer à prendre conscience de la richesse des palais et de la civilisation d’Al-Andalus, et le sujet n’a été qu’effleuré !

Pour terminer la journée, nous nous sommes rendus dans le centre de Grenade pour découvrir l’ancienne médina et la majestueuse et très imposante cathédrale ; celle-ci abrite le tombeau des Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, unificateurs de l’Espagne, et vainqueurs des derniers Maures. De là, nos élèves ont pu flâner dans Grenade durant quelques minutes pour s’imprégner de l’ambiance de la ville avant de regagner Cordoue, pour obtenir un repos bien mérité.

 

Vendredi05JuinSemaine 23 | Igor@Pleine lune